The good old boys

love.jpglove.jpgUne boule à facettes, un baby foot, des filles qui dansent, c’est la recette pour un bon concert de Ned. Décidemment les house shows nous réussissent bien, il faut dire que l’ambiance à Colombus est suffisamment festive et hospitalière pour que l’on se sente à l’aise. Ces concerts dans les maisons sont vraiment de bons prétextes pour rencontrer les gens. C’est assez dingue comme le public est respectueux de l’endroit. Vous imaginez, vous, prêter votre beau salon pour une fête dans laquelle 50 punks vont débarquer? Ici, tout le monde pose sa bière dans le frigo. personne ne la pille, si tu prends une assiette, tu la laves, il n’y a aucune canette qui traine par terre, pas de vol, pas de baston… On est loin de la France. Encore un show dans l’Indiana, à Bloomington, dans la ville des Ghost Mice, et ensuite on commence notre descente dans le Sud. Bloomington a la réputation d’être une oasis dans un désert conservateur. L’Indiana, qui porte mal son nom puisque aucune des tribu indienne y vivant n’a survecu a a colonisation, est aussi connu pour abriter les leaders du KKK. Tout ça, ce soir, nous ne le verrons fort heureusement pas. Nous allons juer au Rhino’s, notre premier vrai club à l’americaine. C’est un club all ages, ce qui signifie qu’une fois de plus on ne pourra pas boire avant et pendant le concert. Par contre, il y a un distributeur de Red Bull dans la salle. Et c’est incroyable, au lieu d’avoir des verres de bière à la main, ils ont tous un cornet de glace. En dehors de ces considérations, première surprise, une belle affiche sérigraphiée annonce le concert en ville. Ensuite, notre nom est écrit en lettres amovibles à l’entrée du club, comme dans les films! Et la salle est assez grande, suréquipée, et même dotée de l’air conditionné. En temps ordinaire je n’aime pas la clim’ mais avec l’air moite de ces régions du midwest, c’est un luxe très appréciable. Il ne nous reste plus qu’à rocker comme il se doit pour honorer notre présence en ces lieux.

Le concert est terminé, c’était pas trop mal, je préfère les ambiances plus intimes mais nico avec son short de tennisman a assuré le show à lui tout seul avec ses pas de danse à la yannick noah. Nikko a fait quelques pompes sur scène en expliquant qu’on se préparait pour la Floride. Comme on en parlait avec Nico tout à l’heure, on n’est pas exactement dans la scène qui correspond le plus à notre musique, ce qui fait que soit les gens accrochent ou sont surpris, soit se cassent. Mais c’est toujours amusant de confronter notre son « weirdo » a des kids aimant la folk. On a d’ailleurs battu notre record de vente de disques à Bloomington.

love.jpgQuand à Ghost Mice, c’était rigolo de les voir jouer dans leur ville d’origine. Les parents d’Hannah étaient présents, et les deux petites souris semblaient un peu stressées par rapport à d’autres concerts. Un corde cassée, un refrain oublié, c’est pas coutumier mais c’est bien fun. Il faut que je publie les paroles d’une de leur chanson, qui explique très bien ce qu’on vit ici et pourquoi on le fait. Enfin, disons que pour moi ces paroles me touchent tout particulièrement.

Boy meets girl

She ask me if i like to sing i said of course i like to sing
anyone who doesn’t like to sing must be dead if you ask me
she ask if i like being on the road, i said i love being on the road
yes i miss my friends at home but i love being on the road

so many songs i have to sing, so many places not to see

she ask me if i had a job i said no way i’ve no job
why would anyone want a job, life’s too short to have a job
she ask me if i had a dream i said of course i’ve got my dreams
then anyone without a dream must be dead if you ask me

so many songs left to sing, so many dreams left to dream

today is too nice to spend it any other way then riding on our bikes
today is too great, the weather outside is perfect
i insist that we stay up real late
today is too wonderful to worry about anything on our list of things to do
today is perfect

she ask me if i’ve been in love i said of course i’ve been in love
she ask me who i was speaking of, i said her nae will not be sung
she ask me if i want to die, i said of course i do sometimes
anyone who doesn’t want to die must not really be alive

En route vers le Sud, l’Amérique profonde nous tend les bras et la première impression vue du camion c’est que c’est plutôt hostile. Premier arrêt au milieu de nulle part, de la brousse aurais-je plutot envie de dire, pour se ravitailler en essence, et premiers rednecks… Vas y que ca nous vanne à haute voix et que ça nous traite de drogués. Chris nous invite à faire semblant de fumer un gros spliff composé d’une simple feuille de papier devant eux, puis on se casse en klaxonnant. Les kilomètres qui suivront seront riches en images : éoliennes, pickups abandonnés, fermes en ruine, champs de mais, roulottes d’amish, vive le midwest.

Après les parents d’Hannah nous auront droit à la présentation des parents de Chris, chez qui nous dormiront d’ailleurs ce soir après le concert de Louisville, Kentucky, dans leur maison perdue dans l’Indiana. Après avoir joué au horseshoe game et mangé du mais préparé par sa mère, nous sommes allés à l’Atomic Saucer, le café (café, c’est différent de bar, je précise…) où nous jouons. Un groupe de country rock joue en vitrine, oulala, c’est l’Amérique. Le café fait aussi gallerie d’art underground, et à part un vieux biker hippy, la moyenne d’age frise à peine les vingt ans.

Notre concert s’est bien passé, pas trop violent, bien joué et les kids ont bien aimés, meme si c’était très timide. Les Ghost Mice ont ensuite fait leur set le plus long de la tournée avec de vieilles chansons à eux, c’était bien sympa. Et puis, petit bonus du Kentucky, une bouteille de bourbon local est cachée dans un sac en papier dans le camion. On peut désormais multiplier les aller-retours suspects entre la salle et le van pour boire en douce de l’alcool !

Publicités

Une réponse à “The good old boys

  1. all of us in columbus are so glad that you enjoyed yourself. i hope the rest of your tour is AWESOME (ha!). you’re with great people, so i’m sure you will have an amazing time. see you in may/june! this time we’ll be on your turf!

    lisa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s