Sweet Home Alabama

Hier, apres le concert de Louisville, on s’est ballade un peu en ville puis apres avoir admire la batte geante de 30 metres de haut qui fait la fierte de la ville, et descendu notre flasque de bourbon local, on a echoue dans un hypermarche ouvert 24/24. Et la, ce fut le choc. Je n’avais jamais ressenti cette sensation etrange et confuse de desorientation. C’etait tellement grand et tellement vide, que je deambulais dans les rayons hagard, sans savoir ou regarder, sans savoir quoi acheter. Les seuls humains qui peuplaient cet endroit etaient les employes qui garnissait les rayons deja debordant de marchandises et quelques rares clients perdus comme nous dans la nuit. Je suis ressorti avec une bouteille de lait d’amande apres etre passe pour un homme de neanderthal aux caisses automatiques. Je ne m’etais jamais servi de ces engins ou l’on endosse le double role prestigieux de consommateur et caissier. Une experience fabuleuse. Je suis ressorti la tete eprise de vertiges sans trop savoir quoi en penser.

 

Nous voici a present en Alabama ou apres avoir traverses dimmenses champs de coton, nous debarquons a la cave 9. C’est un petit club DIY all ages de Birmingham ou d’apres les nombreux graffitis qui ornent les murs adjacents a la scene, beaucoup de groupes sont passes. D’apres ce que j’ai compris, ca fait 4-5 ans que le lieu existe, et bien qu’il ait ete classe comme non-profit par le gouvernement federal, les autorites locales ont estimees qu’il devait payer des taxes commerciales, qui s’elevent a 6000 dollars, soit une sacree somme pour un lieu autogere par des kids. Une campagne de don a ete lancee pour sauver la cave 9, installee dans un entrepot en briques a la peripherie de la ville. Ce qui differe aussi beaucoup de chez nous, c’est l’absence de bar. Ok, j’ai compris, c’est all ages donc pas d’alcool, mais il n’y a meme pas de sodas, ni de jus en vente. Et puis la, il est 19h40, Eric a deja commence son concert. d’ici un quart d’heure on sera sur scene et a 22h tout sera plie. Je pensais pas que les soirees finissaient si tot outre-atlantique.

 

Erratum : les concerts le dimanche soir finissent peut etre tot mais certainement pas les soirees. On s’est retrouves dans une maison de kids dans la banlieue eloignee de Birmingham, dont la specificite est d’ailleurs d’etre la ville des US dotee de la plus grande superficie. C’etait vraiment la caricature du white trash way of life. Des l’entree, une montagne de canettes vides faisait office de decharge sur la moquette, elle meme souillee de merde de chien et de chat. Un christ congele etait la seule victuaille du frigo. Un canape, une television, une console de jeu (cool la partie de Rampage), voila pour le living room qui sera toute la nuit durant le theatre de toute une bande de jeunes. Il y avait une petite piece dans laquelle ont dormis les Ghost Mice dont la moquette avait ete detruite par le chien de la maison, un batard a demi pitbull tres gentil qui repondait au doux nom de Bruiser, et qui etait jonchee de capotes et de merde de chat.

 

Avec Fab, on a senti le traquenard, et n’ayant pas de matelas de camping, on s’est dit qu’une nuit de camion ne serait pas de trop. On est parti se coucher pourtant assz tard, apres avoir socialise avec nos hotes, laissant aux nico’s la moquette et le canape. Une nuit agreable pour ma part, terminee par un magnifique lever de soleil rose et l’arrivee precoce de toute notre troupe, visiblement mal reveillee. Je passerais les details car ils ne m’on ete que rapportes, mais la maison s’est transformee en saloon puis en baisodrome apres notre depart pour le van, le tout sans consideration, discretion ou gene vis a vis des gens qui avaient ete invites ici pour dormir, en l’occurence nous memes. Chris nous avait toutefois prevenus quand au logement : « ce soir, le promoteur ne pourra pas nous acceuillir, on dormira surement chez des kids, on verra bien! ».

 

Sinon, pour en revenir au concert, c’etait etonnant de constater a quel point le public est sage. Le plus genant, pour ma part, c’est qu’il est impossible de fixer des yeux des gens du public. Souvent avec NED on regarde les gens lorsque l’on joue et la, on a tous fait ce meme constat : des que l’on braque une personne du regard, celle ci detourne immediatement le regard, c’est dingue. Du coup, quand on observe le public, on a l’impression que personne ne vous regarde vraiment, meme si les gens ont tous la tete tournees dans notre direction et sont attentifs a notre musique. Ca enleve un certaine connivence, c’est dommage. Et dire que sitot le concert termine, il se ruent vers le merchandising et viennent nous feliciter chaudement…

Publicités

2 réponses à “Sweet Home Alabama

  1. Wow. Was it really that bad? I’m sorry. The white trash part did make me laugh, though. I had to use an online translator to get it into english, so i didn’t really understand EVERYTHING, but I think i got the point. Sorry that we suck.

  2. don’t worry man, that’s life on tour, and that’s why we like it! Thanks anyway!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s